L’Open Innovation dans les secteurs de l’Energie, de l’Eau et de l’Agriculture, basée sur une approche Quintuple Hélice

PROJET H220 : 5TOI_EWAS, Quintuple Helix Approach to Targeted Open Innovation in Energy, Water, Agriculture in the South Mediterranean Neighborhood

Introduction :

Le projet 5TOI_EWAS sera axé sur une approche Quintuple Hélice afin « d’éclairer les décisions » en apportant des éléments de réponse aux défis sociétaux que constituent l’énergie, l’eau et l’agriculture à travers un écosystème favorable à l’open innovation.

 Il permettra d’améliorer et de soutenir le développement durable par la spécialisation régionale intelligente tout en augmentant les capacités de recherche, la mobilité efficiente des jeunes créateurs / chercheurs ainsi que « la production et le partage des connaissances » afin d’améliorer leur niveau de participation dans le développement durable des territoires aussi bien en UE que les pays méditerranéens partenaires (MPC) et particulièrement ceux de la rive sud.

 En adoptant cette logique de coopération régionale, ce projet adopte comme lignes directrices, la logique du cadre européen H2020 et s’inscrit pleinement dans ses objectifs de formation et de recherches en matière de mobilisation des ressources vivantes et de leurs potentialités pour les besoins alimentaires ou non-alimentaires, le bien-être et la santé des populations humaines.

 Nous nous basons pour cela sur les leviers critiques suivants : 

  • Production des connaissances ;
  • Management et Engineering des innovations ;
  • Éclairage des décisions ;
  • Élaboration des stratégies de recherche ;
  • Formation-action.

 Il contribuera aussi, à créer les conditions favorables pour la coopération internationale et mettre en place des « Espaces Communs de Débat, de Connaissance et d’Innovation » à travers une spécialisation à fort impact socio-économique, basée sur la cooccurrence et la mutualisation des avantages.

 Enfin, ce projet se caractérise par sa « dimension prospective », du fait qu’il facilite l’exploration large des « futurs possibles » dans le but d’éclairer les actions communes des parties prenantes.

Objectifs scientifiques :

  • « Eclairer les décisions » en apportant des éléments de réponse tangibles aux défis sociétaux que constituent l’énergie, l’eau et l’agriculture, à travers des approches basées sur un écosystème favorable à la création des connaissance et à l’innovation, dite de Quintuple Hélice en adoptant des stratégies de spécialisation intelligente afin de soutenir le développement régional des territoires en UE et/ou les MPC, à travers l’analyse des défis sociétaux identifiés dans les secteurs de l’Energie, de l’Eau et de l’Alimentation / Agriculture.
  •  Faciliter la mutualisation des synergies des différentes initiatives en cours grâce à la mise en place d’un réseau de conseillers scientifiques et d’un observatoire unique des initiatives actuelles. Ainsi, le projet cherchera en permanence, la complémentarité et la cohérence avec les activités du Forum stratégique pour la coopération internationale (SFIC) afin de renforcer la coopération et les synergies étroites entre les acteurs de la recherche et de l’innovation dans la région.
  • Accroître la capacité de recherche, de mobilité efficiente des jeunes créateurs / chercheurs et le partage des connaissances, contribuant à la création des conditions favorables à l’innovation ouverte à travers la coopération internationale. Ceci facilitera la mise en place des Espaces Communs de Débat, de Connaissance et d’Innovation avec une spécialisation intelligente dans la rive sud de la Méditerranée (reverse innovation / jugaad innovation) afin de garantir un fort impact socio-économique, basée sur la cooccurrence, la construction des bonnes pratiques et la mutualisation des avantages pour l’UE et les MPC.
  • Assurer la cohérence et la complémentarité régionale avec les initiatives de coopération UE-MPC passées (par exemple le projet FAWIRA dans le cadre FP7) et en cours (H2020). Les questions énumérées sont des priorités dans les programmes de recherche et d’innovation de la majorité des pays de l’UE et les MPC, tout en gardant à l’esprit, les spécificités mineures de chaque pays. Le projet impliquera donc, une large participation de parties prenantes à travers l’approche Quintuple Hélice. Ceci implique une définition plus fiable des mécanismes d’hiérarchisation des priorités d’innovation dans la région.
  • Orienter les efforts de recherche et les intérêts des créateurs, en anticipant sur les grandes évolutions, par la définition d’un Plan d’Action Conjoint à utiliser efficacement comme un outil de diplomatie scientifique (action de communication et de médiation scientifique) permettant d’identifier les barrières à l’open innovation (règlement des conflits de coopération) et de soutenir une politique R, I & D ([1]) visant à apporter des réponses aux défis sensibles entre l’UE et leurs partenaires internationaux de la Méditerranée à travers la création d’une plateforme de dialogue et de coordination.
  • Contribuer à créer une passerelle entre les chercheurs des deux rives de la Méditerranée visant l’excellence scientifique à travers la mutualisation des infrastructures et installations de recherche pertinentes, la création d’un cadre commun de renforcement des capacités, de compréhension des problématiques spécifiques à chaque région, le développement de la recherche commune impliquant les activités entrepreneuriales. En ce sens, le projet permettra d’assurer la disponibilité des compétences nécessaires à la réussite du déploiement de nouvelles technologies dans les défis sociétaux abordés et contribuer d’une part, à combler l’écart technologique en matière d’innovation et d’autre part, à créer de nouveaux marchés dans les secteurs de l’énergie, de l’eau et de l’Alimentation / Agriculture.

Concepts, Méthodes et approches :

Selon le document « Feuilles de route pour la coopération internationale de la Commission européenne » et compte tenu des résultats de « la conférence euro-méditerranéenne dans la recherche et l’innovation », tenue les 2-3 Avril 2012 à Barcelone : la disponibilité et la gestion de l’eau, la sécurité alimentaire et l’agriculture, les énergies renouvelables et leur efficacité, sont considérés comme des domaines prioritaires pour la coopération avec les pays méditerranéens du Sud.

Il existe actuellement de nombreux modèles théoriques qui tentent d’établir une relation et renforcer le lien entre la disponibilité et la gestion de l’eau, la sécurité alimentaire, l’agriculture et l’énergie renouvelable et son efficacité.

 Parler de système d’innovation, implique nécessairement, la description des relations entre les acteurs des différentes « composantes » de cet écosystème variable. En effet, pour un système d’innovation efficace, il est crucial d’impliquer toutes les « composantes » du système, tels que : 

  1. Les décideurs politiques (ceux qui fixent le cadre et les conditions sur lesquels l’innovation peut être développée) ;
  2. Les sponsors de l’innovation (ceux qui soutiennent l’activité de recherche et développement) ;
  3. Les producteurs de l’innovation (ceux qui inventent, construisent, vendent ou intègrent les activités de recherche et développement) ;
  4. Les valeurs culturelles, les besoins et les contraintes de la société civile (qui sont les utilisateurs finaux défini) ;
  5. Les milieux naturels qui impactent la société (aspects socio-écologiques).

 C’est le cas du modèle d’innovation « Quintuple Hélice », où les milieux naturels de la société et l’économie sont considérés comme des moteurs de production des connaissances et d’innovation, définissant ainsi des opportunités pour l’économie de la connaissance.

 Au cours des dernières années, de nouveaux processus de consolidation de la stratégie à vocation régionale ont émergé : Gouvernance, Industrie, Université, Société civile, Environnement naturel stimulent l’innovation régionale et le renforcement des systèmes régionaux intelligents.

 La façon de promouvoir une telle stimulation et le renforcement peut être adressée à travers le modèle Quintuple Hélice qui combine connaissances, savoir-faire, et le système d’environnement naturel dans un seul cadre holistique. Carayannis & Campbell (2010) évoquent le modèle du Quintuple Hélice comme une extension des modèles à triple hélice et à quadruple hélice auquel, nous ajoutons une cinquième hélice « environnement naturel ».

 Selon cette définition, la Quintuple Hélice est un modèle d’innovation qui peut être adapté pour atteindre les défis posés par les « feuilles de route pour la coopération internationale », fixées par la Commission européenne, en matière d’Energie, d’Eau et d’Alimentation/Agriculture. D’autant plus que ce modèle peut être proposé comme un modèle d’analyse transdisciplinaire et interdisciplinaire du développement durable et d’écologie sociale.

 sans-titre

Fig.1. Modèle de la Quintuple Hélice (Carayannis & al., 2012)

Selon Carayannis & Campbell (2010), la connaissance joue un rôle majeur dans le modèle de la quintuple hélice en tant que moteur de progrès. En effet, la quintuple hélice est un modèle qui considère l’ensemble des interactions sociétales et les échanges universitaires dans un état afin de promouvoir un système de coopération des savoirs, de savoir-faire et d’innovation pour un développement plus durable. C’est aussi, un modèle interdisciplinaire et transdisciplinaire en même temps. La compréhension analytique complète de toutes les hélices, exige la participation continue de l’ensemble du spectre disciplinaire, allant des « sciences naturelles » aux « sciences sociales et humaines ». Ce à dire, établir des liens solides entre les « hard-technologies » et les « soft-technologies » (Jin, 2005 ; Baaziz, 2015)

 Dans le contexte de la Quintuple Hélice, l’Open Innovation fait l’objet d’une grande attention de la part des pouvoirs publics, des entreprises, des chercheurs et des médias. Les entreprises mettent en place des collaborations avec d’autres entreprises, des institutions publiques, des chercheurs, des universités et des particuliers afin de trouver des idées, identifier de nouvelles technologies et développer des nouveaux produits et services. Elles acceptent de ce fait, que d’autres exploitent les idées qu’elles n’utilisent pas, mais qui peuvent donner lieu à de projets rentables.

 Les entreprises développent des stratégies différentes pour l’Open Innovation même s’ils adoptent généralement, une ouverture progressive, tant sur le réseau de partenaires que sur les sujets d’innovation. En effet, l’Open Innovation n’est pas nécessairement synonyme d’ouverture totale (Manceau & al., 2011).

 Malgré l’absence d’indicateurs précis et satisfaisants, Manceau & al. (2011) avancent que l’Open Innovation permet d’améliorer la capacité d’innovation des entreprises en stimulant l’économie de la quantité et de favoriser les progrès en matière de développement durable. Si ce point est rarement à l’origine de la démarche, c’est sans doute l’un des effets les plus positifs de cette pratique en favorisant une intégration rapide de compétences et de savoir-faire externes.

 Le système proposé peut être améliorée par une approche ciblée d’Open Innovation et la stratégie proposée par l’Union européenne, combiné au concept de spécialisation intelligente.

 Conçu pour englober un concept plus large de l’innovation, ces stratégies ne sont pas seulement axées sur les investissements dans la recherche ou le secteur manufacturier, mais aussi à stimuler la compétitivité grâce aux industries et innovations sociales et de service et favoriser l’émergence de nouveaux modèles d’affaires et de pratiques fondées sur l’innovation.

 En ce sens, toutes les régions de l’UE et des MPC, ont un rôle à jouer dans l’économie de la connaissance, à condition qu’elles puissent identifier les avantages comparatifs, le potentiel et l’ambition de l’excellence dans des secteurs spécifiques ou des marchés niches, dont la disponibilité et la gestion de l’eau, la sécurité alimentaire, l’agriculture et des énergies renouvelables et son efficacité.

Références (liste non-exhaustive) :

Baaziz, Abdelkader (2015). « Synergie du triptyque : Knowledge Management, Intelligence Economique & Business Intelligence. Contribution à la réduction des risques liés aux décisions stratégiques dans les nouveaux environnements concurrentiels incertains : Cas des Entreprises Publiques Algériennes ». Thèse de doctorat. Aix-Marseille université.

Carayannis, Elias G.; Barth, Thorsten D. & Campbell David F. J. (2012). “The Quintuple Helix innovation model: global warming as a challenge and driver for innovation”. Journal of Innovation and Entrepreneurship 2012 1:2

Carayannis, Elias G. & Campbell, David F. J. (2010). “Triple Helix, Quadruple Helix and Quintuple Helix and how do knowledge, innovation and the environment relate to each other? A proposed framework for a trans-disciplinary analysis of sustainable development and social ecology”. International Journal of Social Ecology and Sustainable Development, 1(1). 41–69

Jin, Zhouying (2005). “Global Technological Change: From Hard Technology to Soft Technology”. Intellect (UK). Juanuary 2005 – ISBN 1841501247

Manceau, Delphine ; Fabbri, Julie ; Moatti, Valérie ; Kaltenbach, Pierre-François & Bagger-Hansen, Line (2011). “OPEN INNOVATION: What’s Behind the Buzzword?” I7 INSTITUTE, ESCP Europe & Accenture, 22 NOVEMBER 2011

 Documents d’orientation de l’UE (liste non-exhaustive) :

“Roadmaps for international cooperation, Report on the implementation of the strategy for international cooperation in research and innovation”. SWD(2014) 276 final

European Commission. COM (2010). 2020 final. Communication from the Commission. EUROPE 2020. “A strategy for smart, sustainable and inclusive growth”

European Union – Regional Policy, (2012). Guide to Research and Innovation Strategies for Smart Specialisation

Regulation (EU) No 232/2014 of the European Parliament and the Council establishing a European Neighbourhood Instrument

 [1] R, I & D : Recherches, Innovations & Développement